Dans nos articles, Malte est souvent décrite comme une terre idyllique. Néanmoins, il ne faut pas s’y tromper, l’archipel n’est pas le pays des Bisounours non plus. En effet, on retrouve (comme partout) certains inconvénients et défauts à séjourner sur l’île de miel. Le Petit Maltais a donc regroupé une série de conseils pour vous permettre d’être prêts à affronter les bémols du pays.

  • Armez-vous contre les insectes

D’habitude, l’ennemi juré de tout vacancier est le moustique. Cependant, sur l’archipel maltais, il a trouvé un allié en la présence de la blatte. Elle se terre la journée et apparait la nuit, en quête de nourriture. Votre croisade contre cet insecte ne sera pas de tout repos du fait qu’elles peuvent être partout : dans la rue, les appartements, restaurants, et bien souvent dans la poubelle de votre voisin. Il faudra s’armer de patience, de ruse et d’aérosols pour vaincre ce némésis plutôt coriace.

 

  • Vérifiez votre monnaie

Les Maltais aussi vous réservent parfois des (mauvaises) surprises. En effet, il arrive que certains commerçants ou leurs employés “têtes en l’air” (sans imaginer qu’ils le fassent consciemment) n’aient parfois pas le compte juste dans la monnaie qu’ils vous rendent. La vigilance est donc de rigueur.

 

Les conseils du Petit Maltais #1

  • N’ayez pas peur de la chaleur

Ce qui vous attire à Malte, c’est peut-être le climat fort sympathique qui règne sur l’archipel. Néanmoins, ne vous-y trompez pas, lorsque la nuit tombe, on peut vite regretter d’avoir choisi cette destination exotique (la chaleur moite est souvent étouffante en été). Il existe deux armes principales pour combattre ce fléau : le ventilateur et la climatisation. De ce fait, veillez à demander au gérant de votre logement s’il en est équipé, au risque de passer des nuits torrides (dans le mauvais sens du terme).

  • Soyez un piéton aguerri

La circulation piétonne sur l’archipel n’est visiblement pas la priorité des autorités locales. En effet, déjà que la plupart des automobilistes semblent être en permanence dans une course de Formule 1, les aménagements de chaussées pour les piétons ne sont pas présents partout. C’est le cas pour certains rond-points par exemple, dont la traversée peut parfois ressembler à une épreuve de Koh-Lanta. Par ailleurs, on peut également voir son petit trottoir disparaître à la fin d’une route, nous laissant marcher en crabe contre le mur d’une voie rapide.

 

  • Oubliez les eaux minérales

Certes, l’eau du robinet est potable (bien que pas très succulente) mais on préférera toujours des bouteilles d’eaux locales (Krystal, Fontana, St Michel…), même si elles sont toutes artificielles. Et oui, pas de sources à Malte alors pour de vraies eaux minérales, il faudra acheter des marques étrangères.

 

TO BE CONTINUED…

 

Lien sponsorisé :

La carte de réduction Petit Maltais malte gozo banniere

Une réponse

  1. TBL

    Un exemple bien choisi, le coup de la voiture: Ils conduisent à droite là non??
    A part les rond-points pas équipés, les maltais si tu es sur un passage piéton s’arrêtent.

    Ha! les cafards… pas si simple de s’en défaire une fois pour toute même avec un peu de ruse et sans aérosols !
    Et puis quoi! on est en Afrique: Malte est sur la plaque Africaine, pas Européenne 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.